Livraison offerte dans Paris intra-muros

L'HISTOIRE DE LA MADELEINE (PARTIE II)

Gare de Commercy | La Madeleine VolanteLES VENDEUSES DE LA GARE DE COMMERCY

Nous sommes au début des années 1900, les quais de la gare de Commercy sont le terrain de chasse des vendeuses de madeleines qui hurlent à tue-tête pour attirer le chaland avec leurs paniers en osier remplis de madeleines...

Après avoir conquis la table du Duc de Lorraine Stanislas Leszczynski et la cour de Versailles sous Louis XV, la madeleine s’impose aux voyageurs du chemin de fer.

Depuis un arrêté préfectoral du 13 novembre 1874 autorisant la vente de madeleines sur les quais de la gare, les voyageurs qui font escale à Commercy s’arrachent les petits gâteaux bombés qui font la gloire de la Lorraine gourmande. On dit qu'ils ont le pouvoir magique de faire remonter le temps...

 

 

Marcel Proust | La Madeleine VolanteLA MADELEINE, MEMOIRE DE MARCEL PROUST

« Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray, quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. 

[…] quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir. »

 

 

 

A la recherche du temps perdu | La Madeleine VolanteENTRE GASTRONOMIE ET LITTÉRATURE 

La madeleine doit sa véritable renommée à Marcel Proust et son œuvre À la Recherche du temps perdu publiée entre 1913 et 1927.

Dans une scène très célèbre, l'odeur et le goût du gâteau trempé dans une tasse de thé déclenchent brusquement le surgissement d'un souvenir. La madeleine devient alors le symbole de la résurrection involontaire du monde oublié de l’enfance.

Depuis Proust, la "madeleine" est entrée dans le langage courant pour faire allusion à ses objets, odeurs ou sensations qui font ressurgir des profondeurs de la mémoire de lointains souvenirs chargés d’émotions.

 

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés